Créés en octobre 2012, les emplois d'avenir ont pour but d'offrir un accès à l'emploi et à une qualification aux jeunes peu ou pas qualifiés. Ils peuvent être proposés par des collectivités (fonction publique territoriale).

1. Le principe des emplois d'avenir

Vous êtes recruté en CDD (de un à trois ans) dans une collectivité, un hôpital ou un établissement public du secteur médico-social sur un emploi de catégorie C. Par exemple dans des secteurs comme l'aide à la personne, le numérique, le social et médico-social,  l'animation, les loisirs ou l'environnement. Vous travaillez à plein temps (sauf exception), vous êtes payé au Smic et épaulé par un tuteur. Votre employeur doit mettre en place un parcours de formation vous concernant.

Et après ? L'employeur peut prolonger votre contrat, vous pouvez vous présenter à un concours, à un examen ou vous orienter vers une formation en alternance.

2. Qui est concerné par les emplois d'avenir ?

Ce type de contrat s'adresse à deux profils de candidats :

  • les jeunes sans emploi âgés de 16 à 25 ans ;
  • les personnes handicapées de moins de 30 ans.

Dans les deux cas, le candidat doit avoir été en recherche d'emploi pendant au moins 6 mois lors des 12 derniers mois et avoir une qualification qui ne dépasse pas un CAP ou un BEP.

Dans les zones urbaines sensibles (ZUS), les zones de revitalisation rurale (ZRR) et en outre-mer, des candidats possédant jusqu'à un bac +3 peuvent prétendre à un emploi d'avenir s'ils justifient en parallèle d'une période de recherche d'emploi d'au moins 12 mois lors des 18 derniers mois.

Les chiffres

Fin 2014, 54 800 jeunes bénéficient d'un emploi d’avenir (y compris professeurs) dans la fonction publique (contre 38 600 fin 2013 et 6 000 fin 2012). Ce dispositif est particulièrement développé dans les collectivités territoriales.
Source : rapport annuel, DGAFP, édition 2015

3. Où trouver des offres d'emplois d'avenir ?

Sur Publidia, dans les agences de Pôle emploi ou les sites de l’administration recruteuse : maires, conseils généraux…